Quelles sont les solutions existantes contre les dépôts de calcaire?

Accueil / L'O actualités / Quelles sont les solutions existantes contre les dépôts de calcaire?

 

Les soucis liés au calcaire sont le quotidien de beaucoup de familles en Suisse. Bien que non nocif pour la santé, le calcaire devient rapidement une cause de tracas ménagers, entrainant des coûts d’entretien des appareils domestiques plus élevés, l’utilisation de produits ménagers supplémentaires et des pertes de pression d’eau.

Nous avons voulu dans cet article, partager nos recherches afin de déterminer quelles étaient les installations disponibles actuellement en Suisse et quels étaient leurs avantages aux niveaux :

  • Economique (pose et frais de fonctionnement)
  • Santé
  • Ecologie

En premier lieu, nous avons déterminé que de nombreux acteurs interviennent sur ce marché. Beaucoup de solutions différentes pour un problème. Donc forcément des arnaques et des prix très disparates…

En premier lieu, nous constatons qu’il existe deux types de solutions :

  • Les adoucisseurs chimiques
  • Les adoucisseurs physiques

Nous tenons à préciser que depuis longtemps, quelques-uns de nos fournisseurs du secteur de la piscine nous invitent à distribuer leur solution. Ces systèmes sont toujours des adoucisseurs chimiques donc, des adoucisseurs d’eau à sel. Or, L’O piscine & spa a toujours décrié les solutions de traitement d’eau des piscines au sel. En effet, nous avons constaté depuis de nombreuses années que les piscines traitées par électrolyses (donc, au sel) ont tendances à vieillir prématurément (structure, tuyauteries, pompes…) en raison de l’effet corrosif du sel. C’est pourquoi nous proposons le remplacement du sel par du magnésium et du potassium grâce à la solution Magnapool®.

On doit reconnaître que les adoucisseurs à sel sont performants dans leur rôle car ils éliminent totalement le calcaire. En effet, lors du passage de l’eau dans le système, un échange d’ions va s’opérer : 1 ion de calcium et un ion de magnésium sont remplacés par 2 ions de sodium. Cet échange d’ions est largement critiqué par le corps médical car adoucie de la sorte, l’eau peut nuire aux personnes cardiaques, personnes souffrant d’hypertension, aux femmes enceintes, aux nourrissons, et aux personnes suivant un régime sans sel. Cet échange d’ions rend l’eau dénaturée car elle ne contient plus les minéraux indispensables pour pouvoir être qualifiée saine et équilibrée. Il peut également apparaître des problèmes de développement microbien au niveau des résines responsables de l’échange d’ions car ce sont elles qui fixent les ions de calcium et magnésium et libèrent les ions de sodium. De plus, les purges fréquentes et la quantité de sel employée deviennent des contraintes économiques et écologiques. Il faut compter, pour une villa individuelle, 9’000 à 12’000 L d’eau et 300kg de sel par année (et une consommation d’électricité supplémentaire). Enfin, afin d’éviter la corrosion dans la tuyauterie, l’unique solution est d’ajouter un neutralisateur chimique. Nous avons donc choisi de ne pas distribuer de systèmes d’adoucisseurs à sel pour toutes ces raisons.

Nous nous sommes alors tournés vers les adoucisseurs physiques. Le terme « adoucisseur » est erroné car ces systèmes n’adoucissent pas l’eau (pas de modification de la dureté de l’eau) mais agissent sur la composition chimique du calcaire. Le premier avantage de ces solutions, c’est que la composition de l’eau n’est pas modifiée, tous ses composants restent présents et elle reste ainsi une eau de qualité, essentiellement pour l’eau de boisson. Les adoucisseurs physiques les plus fréquents sont les systèmes magnétiques et électro-magnétiques qui fonctionnent avec des aimants. Et là, on trouve beaucoup d’acteurs, des entreprises sérieuses et d’autres, moins sérieuses… Car même si l’action des aimants sur le calcaire est reconnue, il existe plusieurs facteurs nécessaires à un fonctionnement impeccable.

Les électro-aimants fonctionnent grâce à la création d’un champ magnétique dans l’eau qui, conductrice d’électricité, va créer des cristaux de calcaire qui ne se fixeront plus sur les tuyauteries, parois etc… mais formeront une « poussière » de calcaire donc, facilement nettoyable avec un simple chiffon. Comme expliqué auparavant, ce principe ne dénature pas l’eau et les prix de ces systèmes sont généralement bas. Cependant, leur véritable efficacité est toute relative… Nous aurons tendance à éliminer les systèmes à électro-aimants qui utilisent une énergie comme l’électricité (économie et écologie) et qui induisent un champs-magnétique supplémentaire dans les habitations. Phénomène d’autant plus important avec les tuyauteries en aciers. De plus, il n’y a aucun moyen de gérer l’efficacité du système en fonction du débit variable d’une habitation (selon si vous tirez de l’eau à 1 robinet ou à 2 robinets + 1 douche).

Même souci avec les solutions à aimants permanents. Souvent très peu coûteuses, leur efficacité est cependant souvent décriée car les variations de débit ne sont pas prises en compte. Le principe de base est bon mais pas suffisant. En plus, nous pouvons douter de leur efficacité justement par la simplicité de la pose : ces systèmes entourent généralement simplement le tuyau d’arrivée d’eau générale de la maison. Pour ce type de solutions, il est important pour le client de demander au fournisseur des garanties en cas de non-efficacité et d’exiger des références et des certifications.

Bref, nous étions bien empruntés. C’est alors que nous avons rencontré le propriétaire d’une société basée à Lucens dans le canton de Vaud et dont les unités de production se trouvent à Billens dans le canton de Fribourg. Cette société, active depuis 35 ans dans le traitement écologique de l’eau, a développé une solution en partenariat avec l’EPFL et un mécanicien de précision, basée sur la technologie MHD. Soit, la Magnéto-Hydro Dynamique. Le principe est le même que celui utilisé par les adoucisseurs physiques. La principale différence réside dans le fait que cette usine a développé le Natec, dispositif à un ou plusieurs tubes (selon le volume de la consommation de l’immeuble) qui permet la maîtrise des débits variables et de l’angle de passage de l’eau autour des aimants. Un moyen efficace de rendre le calcaire amorphe et garantir une eau de qualité. La qualité de l’eau est encore améliorée par de la filtration et de l’énergétisation. Ainsi, l’eau arrivant des réseaux publics est débarrassée des plastiques, résidus de canalisations, fonte, chlorures, produits dérivés du pétrole, matières fécales (purinage à proximité) etc… En même temps d’exercer une action contre les dépôts de calcaire et antirouille, le dispositif Natec permet également d’énergétiser l’eau. Grâce à des vannes, une turbulence est créée dans le Natec, ce qui permet à l’eau de tourbillonner autour des aimants ayant pour conséquence que les ions de calcium et de magnésium soient réalignés correctement. L’eau dispensée à votre robinet est ainsi semblable à celle issue d’une source car les effets négatifs produits par tous les éléments perturbateurs qu’elle a rencontrés lors de son transport ont été éliminés. Un bienfait pour la régénération des cellules. L’avantage est donc de bénéficier d’une eau de source à la maison !  Bien que compact, le dispositif Natec n’est pas le meilleur marché car il nécessite une pose d’une ½ journée. Mais il sera vite rentabilisé car il ne nécessite aucun consommables (sel, électricité ou produits chimiques) et ne demande qu’un entretien annuel d’environ 250.- afin de changer les filtres et d’affiner l’efficacité.

Ce système, le Sonatec Plus, bénéficie du label Swiss Made et l’ensemble des matériaux utilisés est homologué par la SSIGE (La Société Suisse de l’Industrie du Gaz et des Eaux).

Site internet : www.sonatec.com

Pour tous renseignements pour les régions de Neuchâtel, Jura et Jura Bernois, contactez sonatec3lacs@bluewin.ch ou le 079 522 83 35.

Voici notre tableau comparant le système Sonatec aux autres systèmes disponibles en Suisse.

 

Recent Posts

Leave a Comment